Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forces armées : grades et organisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crayon
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 23
Localisation : Sur mon arbre

Feuille de personnage
Points de vie:

MessageSujet: Forces armées : grades et organisation   Jeu 14 Sep - 2:51



Forces armées : Grades et organisation




Argeya n'ayant pas besoin de sécurité extérieur, la police et l'armée sont un donc seul et même corps, appelé l'Armée royale. Son organisation est plutôt opaque pour les non-initiés... et de manière générale, les citoyens parlent de « Soldats » indifféremment pour tous, alors que beaucoup de spécialisations existent.

L'Armée royale est divisée en quatre division, chacune ayant deux cantons à charge.

(Voir la carte des cantons et lien vers les Généraux.)

Première division (sous la direction du Maître-lame Maria Esdeath) : Cylnaes et Cap Tol Barad.

Deuxième division (sous la direction du Général Tatsu Reiro Naruhiko) : Ormes-val et Tereldor.

Troisième division (sous la direction du Général Klaus Gottfried) : Colinwood et St Montails.

Quatrième division (sous la direction du Général Milo MacReed) : Lor'danel et Austrerivage.





Les casernes de l'armée



Dans chaque villes se trouve une caserne : c'est l'équivalent d'un commissariat. Le bâtiment est sous la direction du capitaine, et c'est ici que les plaintes son recueillies, que les suspects sont interrogés, que les dossiers sont traités.

Mais bien plus qu'un simple commissariat, la caserne est la base des activités de l'armée dans chaque ville. Elle gère toute l'organisation de ses équipes, la sécurité, les délits, les crimes, les arrestations, la communication avec les autres casernes des villages de son canton, mais aussi avec le quartier général.

Une caserne de grande ville est généralement divisée en trois services (celles des villages se contentent souvent uniquement du service de police), chacun dirigé par un lieutenant, lui-même sous les ordre de son capitaine.



Les commandos d'interventions : il s'agit de différentes troupes d'élites spécialisées dans la gestion de crise. Ses troupes sont en mesure de mener, de façon autonome, des opérations d’une durée pouvant aller de quelques heures à plusieurs semaines, dans un contexte hautement hostile. Leur effectif est assez réduit, mais en contrepartie, ils sont spécialement entraînés pour intervenir rapidement et efficacement, que ce soit dans les prises d'otages, repousser des attaques de monstres, ou gestion des crises impliquant de la magie. Il s'agit des troupes les plus lourdement armées.

Les services de police : leur activité principale consiste à assurer la sécurité des personnes, des biens et maintenir l'ordre public en faisant appliquer la loi sous toutes ses formes. Les agents sont plus ou moins qualifié, allant du simple agent de stationnement à l'enquêteur devant résoudre un crime. Ils effectuent toujours des patrouilles en ville et dans ses alentours.

Brigade informatique : officiellement il s'agit de la branche administrative de la caserne, ils gèrent les dossiers, les bases de données et les systèmes d'information. Lorsque les moyens le permettent, il comprend aussi une unité de surveillance de l'arpanet pour prévenir des crimes informatique, dénicher les éventuels hackers, et rassembler les ressources utiles dans toutes sortes de situations. Dans certaines casernes importantes (généralement dans les grandes villes), sous ce nom quelque peu opaque se cache aussi des services de renseignement comprenant des agents d'espionnage, ou de récolte d'informations. Cependant, ces unités se font discrètes, car tout juste tolérées par les services similaires du quartier général de l'armée.




Grades et titres



Les grades



Pour être promu, il faut déjà qu'une place se libère, et bien sur, avoir les compétences pour. Voici les grades importants et leurs responsabilités.

Aspirant
Être aspirant est considéré comme un grade. Il s'agit des jeunes en étude pour devenir soldat, et n'ayant pas encore eut leur diplôme officiel, et ceux en période d'essai. C'est le grade le plus bas où tout le monde a commencé.

Soldat
Le grade par défaut. Les soldats ont pour tâche d'assurer l'ordre dans la ville. Selon leur affectation ou leur spécialité, ils peuvent tout aussi bien gérer la circulation que les affaires de meurtres. De ce fait, s'ils sont tous appelé "Soldat" par la population, il existe en réalité de nombreux autres précisions. Dans l'armée, ils ne se nomment d'ailleurs pas "soldat" mais par leur affectation : par exemple un "Agent de terrain" désigne ceux effectuant des patrouilles, surveillant les rues, mettant les contravention, etc. Un "Agent enquêteur" désigne ceux ayant la responsabilité de résoudre les crimes plus graves.



Lieutenant
Le grade au-dessus, il gère la direction d'un service. Il y a trois lieutenants par caserne : un pour chaque service. Nous avons donc le lieutenant des commandos d'intervention, le lieutenant de police, et enfin le lieutenant des services informatiques, tout trois agissent de manière distincte, mais en coordination.



Adjoint du capitaine
Comme son nom l'indique, l'adjoint du capitaine assiste ce dernier dans ses tâches. Ce n'est pas un poste obligatoire dans la caserne, c'est le capitaine qui décide (ou pas) de nommer un adjoint pour l'aider. La décision entière appartient au capitaine de choisir l'un de ses hommes.

Capitaine
Il est le chef de caserne, c'est lui qui commande aux lieutenants et à ses hommes. Au sein de la caserne en elle-même, il est la plus grand autorité, il doit veiller au bon fonctionnement des services avec la bonne circulation des informations. Il peut choisir de déléguer certaines de ses tâches à son adjoint, mais il est la seule personne à avoir l'autorité de sanctionner des soldats et a le dernier mot concernant les recrutements, ainsi que, de manière plus importante, sur la marche à suivre des enquêtes et des interventions à lourd risque. Il est aussi le seul pouvant bénéficier des informations des services de renseignement (officiels ou non) des casernes avec lesquelles il entretient des relations.



Colonel
Les colonels gèrent l'armée au niveau du canton. Contrairement aux autres grades, ils vont rarement sur le terrain, et ont plutôt tendance à s'occuper des affaires de bureaucratie ou d'intendance. Ils ont aussi un pouvoir concernant la gradation, le renvoi ou la rétrogradation de membres importants de l'armée tels que les capitaines. Ils gèrent surtout les affaires concernant les devoirs de l'armée, et ses implications dans les différentes sphères cantonales. Il a aussi une certaine influence sur le pouvoir judiciaire, mais aussi sur le gouvernement, un colonel est en effet très proche des Gouverneurs. À noter que devenir colonel nécessite d'avoir un réseau de recommandations (et de pistons ?) plutôt fourni en plus d'une excellente carrière dans l'armée.



Général de division

Au nombre de quatre, la plus haute autorité dans l'armée, mis à part le roi. Ce sont eux qui décident des mesures importantes, du budget, qui gère les relations avec les autres instances d'autorité. Il sont aussi les figures publiques de l'armée, et donne parfois des conférences de presse. C'est un poste très prestigieux mais avec énormément de responsabilité, car c'est eux qui doivent s'expliquer en cas de problème.




Les titres

Les titres, contrairement au grades, ne donnent officiellement aucune autorité sur qui que ce soit. Ce sont en réalité des titres d'honneur, donnés à ceux qui le mérite pour récompenser leurs efforts ou des compétences et/ou connaissances importantes. Sur leurs uniformes, ils ont des galons en plus de leur grade, que l'on appelle « galon honorifique » qui témoignent de leur titre.



Major
Le major de promotion est l'aspirant étant sorti premier de ses années d'études à l'école supérieure. Généralement, être major de promotion assure une meilleure place dans l'armée.

Soldat première classe
Ce titre est donné à ceux ayant fait preuve de faits d'armes importants et démontrant de bonnes compétences non seulement au combat (solo ou en équipe) mais aussi dans les connaissances théoriques, des capacités de meneur et de prise de décisions. Ce titre est parfois donné lorsqu'un soldat est pressenti pour être promu.

Son galon honorifique est de couleur noire et possède trois bandes dorées.



Doyen
Le doyen de l'armée royale est le plus vieux, il est à la retraite, mais garde une certaine marge de manœuvre au sein du quartier général. Il dispose de conseils très avisés et d'une expérience sans pareille. Il est aussi très psychologue et s'avère être un soutient moral solide pour les membres de l'armée qui viennent lui demander des conseils. A noter que tous les soldats à la retraite ne sont pas doyen, seul peut obtenir ce titre celui qui dispose des compétences citées.

Son galon honorifique est de couleur cramoisie est possède trois bandes dorées.



Maître-lame

Attention, ceci est le titre le plus difficile à obtenir, très peu de soldats ont eut l'honneur de pouvoir se faire appeler Maître-lame. Il récompense l'excellence, l'élite. C'est un combattant de génie, un meneur, ayant des compétences de leader, une discipline et un mental d'acier. Souvent, il a aussi un grade, mais est loin de se limiter à ça. Bien qu'un titre ne donne pas d'autorité officielle, on ne peut nier qu'officieusement, le Maître-lame dispose d'un champ d'action et d'un respect bien plus étendu. Il peut participer aux réunions des hauts dirigeants, et son avis est toujours écouté avec attention. Ce titre est toujours privilégié dans la manière de l'appeler (par exemple, il peut avoir un grade, mais il sera toujours appelé Maître-lame ou Maître-lame tout court). C'est lui qui peu intervenir lorsqu'une altercation avec un dragon éclate par exemple, ou que l'on envoie pour des missions dangereuses (par exemple aller tuer une bête sauvage s'approchant un peu trop des villes).

Son galon honorifique est de couleur violette, avec une étoile à quatre branche et trois bandes dorées.



Garde royal

(Voir le sujet sur les gardes royaux)

Contrairement a tous les autres titres, le garde royal ne fait pas parti de l'armée, pour la simple raison qu'il s'agit de combattants personnellement désignés par le roi pour sa protection. Ils reçoivent leurs ordres uniquement du roi en personne et sont tenu au secret. Ils peuvent remplir toutes sortes de missions pour le roi, que ce soit messager ou garde du corps. Tout comme le Maître-lame, s'ils n'ont officiellement aucune autorité sur un quelconque membre de l'armée, il n'empêche qu'officieusement, un garde royal dispose d'un large champ d'action. Lorsqu'un Garde royal est en mission, on ne lui pose pas de questions, car ce sont des personnes bénéficiant de la confiance du roi.
Ils ont toujours un insigne (qui peut être métallique ou en tissu et cousu à un endroit de leur vêtement par exemple) représentant un lion doré aux griffes rouges, le symbole personnel du roi (l'armée ne peut utiliser que le blason officiel).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Forces armées : grades et organisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste d'armée du Gondor
» Logo des FAR + Historique
» 19ème journée : WAF 0 VS AS FAR 1 [ Après-Match]
» Coupe du Trône 2006-2007 : l'équipe des FAR remporte son neu
» 49e anniversaire des FAR: SM le Roi adresse l'ordre du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Tout savoir sur Argeya :: Présentation :: Organisation-
Sauter vers: