Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forces armées : généralités

Aller en bas 
AuteurMessage
Crayon
Admin
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Points de vie Points de vie:
Inventaire Inventaire: ø

MessageSujet: Forces armées : généralités   Sam 24 Déc - 15:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Forces armées : Généralités



L'Armée royale est une force de protection interne à Argeya. Elle dépend directement des décisions du roi en personne, et comprend aussi bien des cavaliers que des non-cavaliers.

Ici seront présenté les généralités telles que ses missions, ses uniformes, ainsi que les formations requises pour y entrer. Les grades et son organisation sont plus détaillés dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les trois missions générales de l'Armée royale :

Maintient de l'ordre dans les villes

Ils sont la police, si bien qu'il existe bien sûr des enquêteurs, mais ils ont tous aussi le grade de soldat du roi. Les « commissariats » sont plus couramment appelés « casernes » bien qu'elles aient le même rôle. Il y a une caserne par ville ou village.

Tous les agents de caserne sont des soldats et possèdent les droits qui en découlent. Par exemple, même celui affecté au stationnement doit être appelé Soldat et a le devoir d'intervenir en cas de problème relevant de la sécurité générale.

Maintient de la paix

L'armée royale a le devoir d'assurer une bonne cohabitation des humains avec les autres espèces. En cas de litige, ce sont les modérateurs de l'armée qui interviennent et qui tentent de trouver la meilleure solution possible.
Elle a aussi le devoir protéger les espèces d'Argeya de l'extension de l'homme, en créant par exemple des espaces protégés comme ce fut le cas pour les garudas, des oiseaux dangereusement chassés pour les propriété magiques de leurs plumes. L'armée a donc crée une zone protégé au lac Oriental, à l'ouest de l'île principale.

Protection des citoyens

L'armée a aussi le devoir de protéger les habitants de l'île, car sur Argeya se trouve des menaces telles des bêtes sauvages, ou toutes sortes de monstres fantastiques, ou même, des choses ensorcelées voir des problèmes liées à la magie. Si aucune solution diplomatique n'est trouvée et lorsque ces choses deviennent problématiques et menacent les citoyens, l'armée intervient (mais uniquement lorsque des habitants sont en danger, il n'y a aucune raison que l'armée du roi aille tuer une bête si cette dernière est loin des villes et ne présente aucun danger).

N'importe quel citoyen, ville ou village peu demander une aide à l'armée si une menace qu'ils ne peuvent pas gérer apparaît. Dans ce cas, il faut faire une demande d'intervention. Ces demandes arrivent directement au quartier général et son traitées selon leur priorité. L'armée enverra au minimum une commission d'enquête ou directement un commando d'intervention si la menace est avérée et que le village ne peut se défendre avec les forces déjà présentes.

Si l'armée se retrouve coincée dans une certaine situation, elle peut parfois faire appel à des chasseurs de primes (bien que cela reste bien sûr officieux). Ces chasseurs sont des combattants vivant en marge du système et grâce aux primes données lors de l'abattage d'une bête problématique, ou encore grâce au braconnage ou la chasse de bêtes rares.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blason de la royauté, gravé sur les devantures des casernes. Sur les insignes de l'armée, seul la croix colorée sur le collier du cerf est représentée.


Devenir Soldat royal

La formation de soldat ne commence pas avant les 18 ans, car il faut obligatoirement être majeur pour espérer entrer dans une formation officielle (certains stages de préparation peuvent se faire aux alentours de 16 ans). La formation complète se compose de trois ans : un année complète (donc sans vacances) en école d'initiation, et deux années en école supérieure. Il faut forcément réussir son année d'initiation pour espérer entrer en école supérieure. Il y a ensuite une période d'essai de quatre mois dans l'armée, et enfin, l'obtention officielle du grade de Soldat.
Il existe en tout trois écoles militaires importantes, toutes gérées par un colonel ou un directeur :
l'École militaire d'Yvelria située à Ormes-val

l'École militaire Derwonn située à Lor'danel (fermée jusqu'à nouvel ordre)

Et enfin l'École Asphodelus, située à Cylnaes. Le nom de cette école est célèbre pour la dureté de ses formations. Être diplômé de cet école assure une bonne reconnaissance (et sans doute une ascension d'échelons plus facile).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les différents grades sont : Aspirant, Soldat, Lieutenant, Capitaine, Colonel, Général de division. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour le descriptif des grades.


Les uniformes de l'armée

Bien que les uniformes officiels existent, il y a relativement peu d'obligation à le porter. Seuls les soldats en service et les commandos d'interventions doivent les porter, mais pour les grades plus élevés, le port de l'uniforme est au bon vouloir.

Il reste cependant une chose obligatoire : les galons. Si les officiers gradés peuvent se passer d'uniforme, il ont l'obligation de signifier leur grade en gardant les galons cousus sur leurs épaules ou leur poitrine, de manière visible.

Les armes : Avec l'uniforme, tout soldat de police (cela ne s'applique pas pour les commandos) dispose de trois armes fournies par l'armée, qu'ils peuvent porter lorsqu'ils sont en fonction : un taser distance (avec une portée de 6 mètres), une épée courte (70 cm) qui peut parfois être remplacée par une matraque selon les préférences, et enfin une arme à feu de poing (capacité de 7 balles de 9 mm).

Le port des armes peut changer selon les situations ou la dangerosité des quartiers, mais un soldat doit toujours être armé. Ils sont aussi autorisés à posséder des armes personnelles, du moment qu'elles sont déclarées.

Uniformes de l'armée:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les menottes de répression


Aussi appelé « liens répressifs ». Il s'agit d'un type de menotte particulier, dont l'utilisation est exclusif à l'armée. Ces menottes de métal ressemblent à celles habituelles, à la différence qu'elles sont runifiées, c'est-à-dire que l'on peut voir des signes gravés dessus.
Elles n'ont aucun effet lorsqu'elles sont ouvertes, mais lorsqu'on les ferment atour d'une partie du corps d'un être vivant, elles vont immédiatement réprimer les pouvoirs de sa victime, et plus cette dernière tente de résister, plus les liens vont être forts et puissants.

Ces menottes sont utilisées pour empêcher les cavaliers ou autres utilisateurs de magie de faire appel à leurs pouvoirs. L'armée en dispose en nombre limité, fourni directement par le haut-runologue royal, l'unique personne à connaître le processus de fabrication, ce qui en fait des biens précieux que les soldats n'utilisent pas sans raison.

Ces menottes donnent généralement une impression désagréable à la personne qui les portent : une sensation de lourdeur, ou parfois une migraine. On ne note cependant pas d'effets secondaires néfastes, chez les adultes du moins. En effet, si la personne qui les portent est un adulte ayant conscience et maîtrise de ses pouvoirs, alors les liens répressifs n'auront qu'un effet incommodant. De plus, si la personne est cavalière, il est possible que le dragon ressente également un sentiment d'enfermement désagréable (cela dépend des duos, le dragon peut tout aussi bien ne rien sentir du tout).

En revanche, les autorités utilisent ces liens avec grande parcimonie lorsqu'il s'agit d'un jeune ou d'une personne n'ayant aucune maîtrise de ses pouvoirs.
En effet, il a été observé que si la magie est encore indomptée – en particulier chez un adolescent ou jeune cavalier – des conséquences secondaires plus graves peuvent apparaître en cas de répression prolongée : fièvres, nausées, douleurs diverses, crises d'angoisse… et de manière plus rare, les menottes peuvent même commencer à ronger la peau.
C'est pour cela que ces liens ne sont utilisés qu'en dernier recours lorsque cela concerne des adolescents.

De manière générale, ces menottes ne font pas l'unanimité, même au sein de l'armée, la plupart des détracteurs critiquant le fait que l'on ignore leur mode de fonctionnement ou leurs éventuelles conséquences à long terme, et d'autres les considérant même comme une forme de torture.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Forces armées : généralités
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trop de pouvoir tue le pouvoir : le cas des Forces Armées d’Haïti '' mesaj pou
» LES OSTS ▲ Les forces armées
» Trouver sur le net . Vous avez dit Forces armées d'Haiti
» L'état -major des forces armées dominicaines en Haiti
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Tout savoir sur Argeya :: Présentation :: Organisation-
Sauter vers: