Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikari
Admin
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 18

Feuille de personnage
Points de vie:

MessageSujet: Balade Nocturne   Lun 6 Nov - 22:44



La nuit était sombre, la lueur lunaire trop faible pour éclairer les rues dont le pavé salis par les festivités attendait patiemment d'être nettoyé. Le temps chaud rendait les chemins étouffants tandis que l'heure tardive ne laissait dans cette ville que les personnes crapuleuses, dangereuses, ou bien assez folles pour s'aventurer dans la nuit obscure où attendait un danger à chaque tournant.
Une légère brise chaude passait çà et là, s'engouffrant entre les doigts d'une main tendue vers le sachet qu'une silhouette sombre s'apprêtait à poser dans sa paume, l'air léger glissait aussi sur les porches puis sous les portes, prenant possession de la maison durant un court instant : le bois craquait, le parquet agissait comme si on lui marchait dessus, et ces terrifiants sons faisaient se réveiller les plus jeunes qui n'osaient plus bouger, respirant à peine, se recroquevillant entre leurs draps, pensant vainement qu'ils les protégeraient contre le danger. Ce zéphyr venait aussi toquer aux fenêtres les plus hautes, faisant se lever en sursaut propriétaires et amants dont la crainte d'être découvert, par une personne malveillante pour les premiers et par leurs conjoints pour les seconds, les faisait s'agiter en tout sens, comme les pantins aux doigts d'une main tremblantes.
Les lampadaires éclairaient les routes, pourtant leurs lueurs jaunâtres n'apportaient point le réconfort voulu, puisque l'ombre s'étendait sur leurs faisceaux, comme des tentacules ténébreuses cherchant à recouvrir la lumière. Le feu d'une cigarette n'était pas plus rassurant non plus, devenant synonyme d'ennuis avec le fumeur, et la fumée qui s'échappait ne portait jamais les effluves du tabac.

Mais au milieu de la sylve urbaine s'agitait les volants d'une robe, volait les boucles dorées d'une chevelure longue mais peu entretenue. Les regards se retournaient sur elle, mais loin d'être avide d'un corps frêle, loin d'être menaçant, terrifiant ou bien dangereux, ils se retrouvaient plutôt étonnés, et chacun se montrait récalcitrant à l'idée d'approcher cette tête sombre qui s'enfonçait dans les rues. Son pas était léger sur les pavés, ses mains le long du corps ne bougeaient à peine lorsqu'elle marchait, puis il y avait les regards, qu'elle sentait braqués sur elle, ou plutôt on lui disait qu'elle était observée, regardée, épiée même. Tous les chuchotements envahissaient son crâne, tous lui parlant de son entourage actuel, de ces yeux dans la nuit qui pointaient leur pupille vers son être. Elle avait beau secouer la tête, Lisette ne parvenait pas à s'en débarrasser, oh, elle ne souhaitait pas réellement qu'ils arrêtent de parler, loin de là, simplement qu'ils changent de sujet. Lisette restait alerte, prête à rentrer à tout moment, et entre ses mains la peluche s'agitait, tournant son regard étrange vers les toits des maisons, vers ce ciel éclairé par les astres mais légèrement pollué par les voitures qui s'animaient d'une vie certaine la journée. Il balançait aussi son regard sur les points mort de la jeune fille qui se baladait toujours dans les chemins toujours plus sombres. Tous deux tentaient d'éviter les dragons mais surtout les soldats qui pouvaient effectuer leur ronde.

Lisette n'appréciait guère les soldats. Pour ne pas dire qu'elle les haïssait. Ses doigts se serrèrent  légèrement sur sa peluche, un grognement étouffé désira s'échapper de sa gorge. Les voix avaient changé de sujet. Elles-aussi ne les aimaient pas. Le débat dans sa tête s'intensifia, et plus rien d'autres que les chuchotements n'exista durant un cours instant où le noir complet s'effectua.
-Ce sont les pires, disait une voix de femme.
-Bien entendu, ils te prennent tout, sans savoir si tu es coupable ou non ! S'agaça la voix d'un homme.
-Tu es toujours coupable, intima une voix languissante, sans preuve pour te disculper tu es coupable...
-Roh ce n'est pas une raison pour détruire ta maison ! Écoute les, écoute les, averti la voix aiguë.
Sans écouter plus la jeune fille se retourna vivement, ses yeux, deux billes mauves fatiguées, écarquillèrent de peur un court instant avant de voir que seul l'ombre du lampadaire ne lui tenait compagnie.
La sensation d'être épiée ne lui était pas inconnu, chaque fois qu'elle quittait sa chambre l'impression lui venait, l'obligeant à vérifier toutes les choses plusieurs fois, repassant pour voir si sa porte fermait bien à clé, se retournant et cherchant si personne ne l'avait suivi, l'obligeant à mettre ses mains sur les ciseaux dorées autant pour vérifier qu'ils soient là mais aussi dans l'éventualité où elle devrait se protéger.
Pourtant Lisette n'avait pas à s'en faire : dans la pénombre la suivait des peluches qui glissait contre les murs, se camouflant dans l'ombre, se fondant dans le décor devenant des jouets abandonnés, sans vie.

La nuit était sombre, les lueurs trop faibles pour faire disparaître les doutes et les peurs, et entre les ombres s'avançait une jeune fille, dans quelques lumières des ombres passaient, suivant ses traces, et comme le vent elle se baladait sous cette lune affaiblie. Les fêtes de la journée s'étaient tues, patientant jusqu'au lendemain, et durant cet intervalle riaient les dangers nocturnes qui eux attendaient sagement l'être trop soucieux, craintif qui s'inquiéterait de ne pas être rapidement chez lui, dans les bras de Morphée... Une proie que les dangers savaient parfaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com
 
Balade Nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade nocturne en pays de Lohéac le 28 novembre 2009
» Balade Nocturne dans Grenoble le 15 mai
» [Sortie nocturne 24 & 25.04.10] Organisation trajet depuis Paris
» Balade moto
» Balade : BALADE NOCTURNE POUR L’ ASSOCIATION REV’HEILLES POUR LA GREFFE DE MOELLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Argeya Centre :: Alentours Cylnaes :: Cylnaes-
Sauter vers: