Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasse et domination - Dahaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikari
Admin
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 18

MessageSujet: Chasse et domination - Dahaka   Ven 7 Juil - 1:09

Ses griffes raclèrent la roche, laissant de grandes traces dans son sillon alors qu'il naviguait entre les monts des Monts Celrons. Il s'était légèrement éloigné de sa tour, de cette tour détruite imprégnée d'une puissante magie dont il se nourrissait sans cesse comme s'il s'agissait d'une source inépuisable. Pourtant elle ne le nourrissait pas complètement, il avait besoin de sentir la vie céder sous ses griffes, sous ses crocs, il avait besoin de sentir la chair glisser dans ses entrailles.
Le tintement arriva aux oreilles d'un village, alors que l'ombre du dragon géant vint cacher les rayons d'un soleil d'été aux agriculteurs qu'il pouvait entendre râler depuis leurs champs. Il avait cet instinct qui le poussait à dévorer, il avait cet envie au plus profond de tout faire exploser. Mais, sage qu'il était, il enfermait au plus profond de son être ce désir insatiable de destruction. Amnésique, cela lui permettait de ne pas succomber non plus.
Un long et sinistre hurlement glaça le sang des agriculteurs alors que soudain le dragon fondit sur le village, les perles couleurs nacres s'illuminèrent et des cris s'élevèrent, on entendit les enfants pleurer, les femmes et les hommes s'agiter, ne sachant comment résister à l'assaut de l'étrange dragon au terrifiant visage. Puis le calme, le silence, le vide. Soudain, un cri étouffé vint rompre ce silence imposant et tous les regards du petit village étaient tourné vers le grand cerf dont le brame s'évanouit à l'orée du bois, en face de ces maisons si fragiles, si faibles, pouvant être détruites d'une seule et légère explosion.
La grande gueule s'ouvrit, le sang éclaboussa son étrange carapace alors qu'il reprit son envol, son corps rasant toits et cimes alors qu'il s'élevait à la verticale, ondulant comme s'il cherchait à éteindre l'espace. Afin de ne pas perdre la chaleur encore présente du cadavre de cervidé, ses grandes mains vinrent le retirer du visage sans orbite, le portant sous ce sourire inquiétant et la partie de chair et de muscles du dragon fit son repas de ce cerf dont la seule erreur avait été de s'approcher un peu trop près d'un village humain survolé par un dragon affamé.

Au lieu de revenir à la tour, Dahaka continua sa ronde, laissant ça et là des traces de griffures lorsqu'ils volaient trop près des monts, en profitant alors pour se propulser légèrement. Il se demandait comment ce portait l'humaine qui lui servait de cavalière, si elle cherchait à comprendre le pouvoir qui l'abritait, si elle cherchait à le maîtriser... Mais il savait bien qu'elle ne voulait pas comprendre, ou plutôt, qu'elle aurait préféré tout pouvoir posséder, tout pouvoir maîtriser à l'instant même où son pouvoir s'était développé. Au fil de ses pensées, il continuait son chemin dans les monts, comme s'il assurait de rappeler aux autres dragons qu'ils étaient sur son territoire et qu'il acceptait leur présence par clémence et tant qu'ils n'approchaient de sa tour. Tour dont il ne connaissait rien, tour mystérieuse dont l'intérieur n'avait pu être vu que par des morts, puisqu'il chassait, tuait, anéantissait tout être s'imposant dans sa tour. Toutefois, il sentait que la magie de cette tour était faite pour se retourner contre lui, elle était à la fois son berceau et son linceul, à la fois son lit et son cercueil, sa première demeure tout comme elle pouvait être la dernière.

De loin, il pouvait apercevoir la ville, Cylnaes, dont il ne s'approchait presque jamais, il y sentait l'agitation et y percevait l'importante aura magique qui se dégageait de cet endroit vivant, de cette artère de l'île, ce cœur même d'Argeya. Une lueur menaçant s'agita dans son regard, comme si au plus profond quelque chose semblait s'éveiller à la vue de cette fourmilière, quelque chose de mal dont le dragon n'avait pas encore conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com
 
Chasse et domination - Dahaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chasse au trou
» conseils pour un compound chasse trop costaud
» Chasse au Blacks
» Les agents compétents en matière de police de la chasse
» photo chasse chevreuil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Argeya Centre :: Alentours Monts Celrons-
Sauter vers: