Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les villes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crayon
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 23
Localisation : Sur mon arbre

Feuille de personnage
Points de vie:

MessageSujet: Les villes   Ven 23 Déc - 18:06



Il y a en tout 8 villes principales (supérieures à 500 000 habitants) : Cap Tol Barad, Ormes-Val, Tereldor, Lor'danel, St Montails, Colinwood, Austrerivage et la capitale, Cylnaes.

Il existe de nombreuses autres villes sur l'île principale, sur l'île Septentrionale (bien qu'il s'agisse plutôt de villages sur cette dernière) ainsi que sur l'île Chutelune. On peut aussi trouver des villages dans beaucoup d'autres endroits.

Chacune des villes principales possèdent un drapeau, une sorte d'ornement, parfois utilisé dans les rencontres sportives ou comme logo pour les appellations contrôlées. La plupart on été décidés lors de la création de la ville et non changés depuis.

Cap Tol Barad

Le Cap Tol Barad est une immense ville à l'extrême ouest de l'île principale. Située juste au bord de l'île principale, elle fait office de port aérien pour le transport de marchandises venant de Chutelune et de l'île Septentrionale. Les dragons et leurs cavaliers font la liaison, et il existe aussi de nombreux dragons transportant des voyageurs. Cette grande ville est aussi le repère de toute sorte d'inventeurs de machines volantes.

Ce fut l'une des villes les plus récemment construite, si bien que ses installations sont très modernes. De manière générale, les bâtiments ne sont pas très hauts mais plutôt nombreux, et les rues sont beaucoup plus larges que les autres villes. Les places sont aussi très grandes, car ce n'est pas rare que des dragons viennent se poser. Cap Tol Barad possède en tout une dizaine de ports aériens, avec un trafic assez élevé, des dragons arrivent et partent à toutes heures du jour et de la nuit, si bien que les habitations autour sont généralement vides et difficiles à vendre ou à louer.

Son attraction principale est la Grande place d'Albor, un large plateau longiligne de sept kilomètres de long, surplombant les falaises de l'île. La place ressemble à de grands jardins, et tous les kilomètres se trouve une statue représentant une machine volante très détaillée. L'été, on y voit souvent des personnes venir faire voler des cerfs-volants ou d'autres choses car certains endroits sans arbres sont très venteux.
On n'y trouve aussi le musée de l'aéronautique, qui possède une impressionnante collections d'anciens appareils, certains présentent des similitudes avec les vieux avions terrestres, mais d'autres ont des aspects beaucoup plus inédits, notamment l'avion « chauve-souris » qui imite des ailes à membrane.

Le drapeau de Cap Tol Barad est plutôt connu, car il est arboré au-dessus de la gouvernance et de la caserne, ainsi que sur la devanture du musée de l'aéronautique. Il est bleu ciel et blanc, avec une silhouette noire plutôt détaillée contrairement aux autres drapeau que l'on peu trouver.



L'avion vintage représenté sur le drapeau suscite parfois la curiosité des gens.

Ormes-Val

Ville située au nord, sur le flanc de la montagne Sapey de la chaîne de Beor. En terme de superficie, c'est la ville la moins étendue, la plupart des bâtiments sont serrés entre eux et les rues sont plutôt étroites. À cause de cela, il fait toujours très chaud, même en hiver, car la chaleur s'accumule dans les rues.
La ville a été construite en grande partie sur le flanc d'une montagne, ce qui implique la grande majorité des rues sont en légère pente. Les routes sont en lacet, rendant les virages assez dangereux pour les véhicules. De manière générale, les gens préfèrent se déplacer à pieds ou avec les différents tramway installés sur rails.

Au sommet de la ville se trouve les célèbres forges d'Ormes-val. C'est un immense complexe creusé à même la roche de la montagne, dans lequel on trouve des bassins de lave et des dizaines de grandes machines à forger, ainsi que tout un tas de vendeurs de métaux. C'est ici que l'armée se fournit en armes, mais aussi en équipement de métal pour les selles des dragons par exemple. Les forges sont connu pour avoir construit deux merveilles : premièrement les Grands dragons d'or de la rivière Elgarde, deux immenses statues de trois cents mètres de hauteur en or massif, posées sur les berges de la rivière en contrebas de la ville, et deuxièmement, les portes du port de St Montails.

À cause de la présence des forges et de la chaleur qui s'en dégage, Ormes-val a toujours un problème de chat des cratères : des petites bestioles félines qui creusent des trous de partout et ont tendance à vivre en groupe de cinq ou six individus. Ce n'est pas rare qu'ils fouillent dans les ordures, voire qu'ils s'en prennent aux animaux de compagnie des habitants. Bien que l'armée essaye au maximum de les capturer pour les mettre dans des réserves spéciales loin de la ville, certains préfèrent les exterminer en mettant du poison dans leurs poubelles par exemple, ce qui est interdit car dangereux pour tout le monde mais aussi car ont retrouve parfois des cadavres de chat des cratères dans les ruelles.

Le drapeau de la ville est un phénix rouge sur fond noir. Il est arboré en grand devant les portes principales des forges. Ce phénix est assez célèbre notamment car il est gravé en petit sur les manches ou les gardes des armes fabriquées, ainsi que sur les caisses en bois transportant le métal vendu. C'est en quelque sorte la marque de fabrique des forges.



Selon la légende parfois raconté par les vieux forgerons, un phénix serait né à l'intérieur des forges à cause de leur chaleur très intense, et que cela serait la raison de ce drapeau. Rien n'est vérifié.

Tereldor

Ville située au nord-est de Cylnaes, elle ne possède aucun relief car construite en plein milieu de larges steppes verdoyantes, ce qui pose quelques problèmes lorsqu'il pleut beaucoup à cause des plaines inondables. Si bien que tout autour de la ville, des digues plutôt impressionnantes ont été aménagées.
Les paysages urbains de Tereldor sont plutôt atypiques, car les bâtiments du centre ville sont fait de pierres d'un rose pâle très reconnaissable, mais aussi ponctués de pierre blanches, ce qui donne une certaine architecture. Les habitations sont aussi surélevées pour éviter que l'eau ne rentre lors des alertes à l'inondation, lorsque les digues ne suffisent plus.

Si l'on demande à un Argeyien à quoi il pense en premier lorsqu'on lui dit Tereldor, la réponse sera souvent l'alcool de Kiwa. C'est une boisson typique de la ville, faite à partir de Kiwano, un fruit très facilement cultivable. Tout autour de la ville, on peut voir les grands plants d'arbres aux fruits jaunes et piquants, épargnés par les voleurs ou les animaux pour la simple raison que la chair de ce fruit est dure et mauvaise. Quelques individus d'une certaine race de dragon vit dans ses plants, et aident parfois à la pousse des arbres avec leur magie ou à la récolte des fruits lorsqu'ils sont à maturité.
Le Kiwano fait un alcool assez costaud, bien que certains parfums différents existent. Mais il s'agit généralement de tord-boyaux, et son goût légèrement acide attire souvent les curieux. On raconte souvent qu'à cause de ça, Tereldor se traîne une réputation de « ville de fêtards ».

Le drapeau de Tereldor est arboré sur la gouvernance de la ville. Il représente des clés noires sur un fond doré et blanc, et est assez peu connu de manière précise, bien que la plupart des gens associe l'image des clés avec la ville... mais aussi à la marque très connu d'alcool, le Kiwa.



Le nom de la ville signifierait, en très ancien Argeyien, « les clés dorées », selon la traduction la plus admise par les chercheurs. Par contre, il semble qu'il y ait peu d'explications quant à la raison d'avoir nommé cette ville ainsi.

Lor'danel

Lor'danel est située au sud-est de Cylnaes, il s'agit de la ville la plus rapide à atteindre depuis la capitale grâce aux axes autoroutiers creusés à travers les reliefs. Il y a de nombreux champs cultivés le long de ces axes.

C'est une ville très atypique, notamment par son organisation spatiale : Lor'danel possède des rues étendues et majoritairement des pavillons, car c'est une ville assez riche dans l'ensemble. Elle est très grande, on s'y déplace très rarement à pied tellement les distances entre les bâtiments sont importantes. C'est pour cette raison que c'est la ville possédant le plus de tramway en circulation, et ce à toute heure de la nuit.
Mais ce qui fait la spécificité de Lor'danel, ce sont ses bâtiments aux toits colorés. Chaque maison possède des tuiles de couleurs vives, ce qui donne un paysage bariolé vu du dessus. Avec ces nombreux pavillons aux jardins personnels, elle est la ville de la réussite, où l'on rêve de s'installer dans une maison à soi.

Il y fait plutôt bon vivre, lorsqu'on sait s'y retrouver, car la ville a eut un développement plutôt anarchique : les rues ne sont pas symétriques et certains bâtiments ont même des formes inhabituelles, ce qui n'aide pas pour se repérer dans ces multitudes de ruelles ou de boulevards. Cela n'est pas arrangé par l'immense nombre de parcs et de jardins publics, pour la plupart parsemés de statues diverses et de plantations florales... contribuant à la teneur chamarrée de la ville.

Mais Lor'danel recèle aussi son lots d'endroits curieux ou dangereux, notamment en ce qui concerne les catacombes ou les mausolées : en effet, pendant longtemps la croyance populaire voulait que se faire enterrer à Lor'danel promettait une vie paisible dans l'au-delà. La démultiplication des cimetières et des cryptes à rendu la ville assez glauque par endroits, contrastant grandement avec les couleurs vives de ses rues et ses jardins. Le plus grand cimetière est connu sous le nom de La colline aux corbeaux, parfois visité par des curieux.

Il faut aussi noter que cette ville, malgré son aspect paisible, à été une cible privilégiée des Cavaliers noirs, qui profitaient souvent de la nuit pour attaquer et tuer les habitants des banlieues plus défavorisées. Si bien que certains quartiers, tout comme à Cylnaes, sont complètement abandonnés.



Lor'danel est l'une des rares villes à posséder un dragon représenté sur son drapeau. Il est le drapeau le plus ancien, car il s'agit de l'emblème d'une dynastie de chronoseigneurs liée avec un dragon rouge.

St Montails

Situé au bord du grand fleuve Ethers, St Montails est une ville portuaire faisant principalement commerce de poissons d'eau douce. Très portée sur les avancées en matière de navigation, son port est le plus grand de l'île bien qu'il soit au bord d'un fleuve. On peut y avoir des bateaux de pêche, des yachts ou des navire-maisons habités.
Au centre-ville, ont peut aller visiter le centre d'étude d'océanographie, qui possède une grande collection de squelettes de poissons ou de monstres marins, certains de tailles étonnantes. Il est jumelé avec l'aquarium, où l'on peut observer des spécimens d'animaux aquatiques dans un milieu semi-naturel.

Mais la plus grande attraction de la ville sont les reptiles du port de St Montails, deux murailles s'ouvrant sur le fleuve, surmontée de deux statues en métal pur, représentant des bustes de reptile, la gueule grande ouverte. Les deux statues, hautes d'environ deux cent mètres, sont légèrement immergées dans les eaux du port et accueillent les bateau venant du fleuve Ethers.
Ces portes ont été offertes à St Montails par Ormes-val il y a 80 ans, en signe de bonne entente, et pour remercier le gouverneur de l'époque de son aide financière à la construction de coûteux systèmes de sécurité pour les forges. Chaque année, la célébration de l'anniversaire de ses statues donne à la ville St Montails l'occasion de faire une fête, au début de l'automne.

Malgré qu'elle soit sur les berges du fleuve Ethers, St Montails ne possède que peu de plage, car les baignades ne sont pas autorisées, à cause des nombreux bateaux présents sur les eaux, ainsi que les courants venant des mers. Le printemps, il y a aussi des bancs de poissons remontant le fleuve, augmentant encore le nombre de bateaux de pêche. À cause de cela, il faut obligatoirement un permis de navigation pour quitter le port.



Le drapeau de la ville représente une version graphique des deux statues ainsi que des tours des murailles, sur un fond bleu marine. Il s'agit du nouveau drapeau, changé peu de temps après la réception des reptiles de métal. L'ancien drapeau représentait une sorte de fleur de lys rouge sur une croix noire et blanche, mais ce symbole est plutôt inconnu de nos jours.

Colinwood

Située à l'est de Cylanes, non loin de la mer Australe, Colinwood est surtout connue pour être une ville très scientifique en matière de littérature. Elle a été construite entre plusieurs jalons de collines, lui donnant quelques reliefs assez doux. D'une façon générale, c'est une ville très condensée sur elle-même, les rues et les bâtiments sont plutôt serrés, ce qui n'arrange pas les cavaliers qui doivent se déplacer dans les larges banlieues pour espérer que leur dragon puisse se poser. Il s'agit d'ailleurs de la seule ville dans laquelle les dragons sont interdit en centre-ville à cause du manque évident de place.
À Colinwood se trouve aussi la plupart des grandes écoles scientifiques, notamment en matière de mathématiques supérieurs, de sciences de la nature ou littéraires. On n'y trouve aussi la grande bibliothèque, construite sur une petite colline, une ancienne église réaménagée pour accueillir les grandes collections et les anciens livres. La bibliothèque abrite aussi toutes sortes de documents précieux et d'anciennes archives, mais inaccessible au public. Cependant on peut y emprunter toutes sortes de livres, elle a la réputation d'avoir un règlement très strict et des frais de retard assez importants.

Le drapeau de Colinwood est assez peu connu. La plupart des gens ne saurait pas répondre si on leur demandait de décrire le symbole de la ville, pour la simple raison qu'il n'est trouvable que dans des illustration assez anciennes et très peu utilisées. Il n'empêche qu'il n'y a pas eut de mise à jour, alors cette représentation est toujours valide.



On raconte qu'en réalité, le drapeau aurait dû avoir un fond bleu clair... en tout cas, d'après ce qu'on peut lire dans les archives : « le rouge s'est renversé dedans, alors on n'a rattrapé comme on n'a pu » selon la traduction du carnet d'affaire de l'ancien atelier à qui avait été confié la réalisation du drapeau.

Austrerivage

Ville située sur l'île Matera, en bordure du grand désert Tanaris. Elle est l'une des plus récente à avoir été fondée parmi les villes principales d'Argeya, il s'agit en réalité au départ d'un camp temporaire mis en place dans le cadre d'une exploration du désert. Mais faute de financement, l'exploration ne démarra jamais et le camp devenu une base pour les divers villages aux alentours, qui vinrent de plus en plus s'installer au camp.
Austrerivage devint une véritable ville alors que le règne de Vulcain était bien entamé. À cause des forts vents venant du désert, le projet d'ériger des muraille protégeant les habitations fut commencé, avec l'aide des forges d'Ormes-val.

La ville possède des bâtiments majoritairement bruns, et les rues sont constamment jonchées d'une fine couche de sable. Elle est la seule ville principale à être détachée de l'île principale, ce qui a développé une certaine fierté sudiste des natifs d'Austrerivage. Il n'y a aucun immeuble de plus de quatre étage, afin de ne pas dépasser les limites des murailles. Ces dernières sont haute de deux cents mètres et particulièrement épaisses (environ huit mètres) et il est possible de se rendre sur les remparts à certaines heures lorsque le vents est bas.

En été, il est fréquent que la ville toute entière ait des après-midi de grande chaleur durant lesquelles il est très déconseillé de sortir. Malgré l'ombre offert par les grandes murailles, le soleil est particulièrement agressif, et la ville doit importer plusieurs tonnes d'eau douce depuis les lacs de l'île Écarlate pour subvenir aux besoins de ses habitants. Ces derniers ont d'ailleurs souvent un teint basané à cause de l'exposition constante au soleil. Même en hiver, la température ne descend pas en-dessous de la vingtaine de degrés.



Le soleil du drapeau d'Austrerivage. Ce drapeau est aussi arboré au sommet des balises des sables, des sortes de grandes tours marquant les points de passage dans le désert.

Cylnaes

Capitale d'Argeya et première véritable ville construite. Elle est la plus peuplée et la plus étendue en terme de superficie. Centre de la société humaine et principal carrefour commercial et culturel, elle recèle plusieurs lieux notables :

Le centre des affaires

Une zone moderne au nord de la ville, avec très peu d'habitations, dans les nombreux immeubles on trouve toutes sortes de bureaux. C'est ici que sont situé la majorité des sièges sociaux des entreprises ou des compagnies.

Les plages

Cylnaes est au bord du lac Eldar, ainsi, elle possède environ une vingtaine de kilomètre de plage. Par contre, seulement cinq kilomètres est en plage de sable, le reste est en galets. En réalité, le sable à été récupéré au bord de la mer Australe et aménagé artificiellement au bord du lac pour rendre les baignades plus confortables et ainsi amener plus de vacanciers. On y trouve d'ailleurs quelques hôtels et restaurants plutôt chics.

Le palais royal

Situé à l'ouest de la ville sur une colline surplombant le lac et la ville. Structure imposante, on y trouve bien sur les appartements privés du roi, mais aussi , dans les étages inférieurs, les chambres du parlements. Seuls les premiers jardins sont accessibles au public, et sont parfaitement entretenus, on peut y admirer de grandes sculptures de buisson représentant divers animaux tels des lions, hippogriffes, taureaux et aigles. La totalité des jardins n'est ouverte que deux fois par an : lors de fête du solstice d'été et lors de la fête du nouvel an.
Il est constamment surveillé, aussi bien par des soldats-cavaliers dans les airs que par des soldats au sol.

Le quartier général de l'armée

Situé à l'opposé du palais, à l'est de la ville. Contrairement à ce dernier, il est entouré d'autres bâtiments, des habitations pour la plupart. Il dispose d'une large place spéciale pour les décollage et atterrissage des dragons. Il y a parfois des cérémonies ouvertes au public pour les importantes montées en grade.

Les bas-fonds

Comme toutes les villes, la capitale recèle des lieux peu fréquentables. Mais ce qu'on appelle les bas-fonds de Cylnaes, ce sont autre chose que ses quartiers pauvres : de véritables zones inhabitables. Surtout situé au sud-est de la ville, il s'agit des quartiers les plus touchés par la guerre, et abandonnés par les habitants. On y trouve des bâtiment détruits, des ruines et des sortes de catacombes, rappelant que la guerre reste encore récente aussi bien dans les mentalités que dans le paysage. Ces endroits sont surtout peuplés de sans-abris, de trafiquants et autres activités louches... on peut même y trouver quelques bêtes dangereuses dans certains coins. L'armée a dû mal à enquêter dans ces zones à cause de la loi du silence qui y règne.

Le drapeau de Cylnaes est, étrangement, le plus simple. Une simple lune bleue marine sur un fond blanc, cette simplicité aura malgré tout contribué à sa popularité. Il est arboré officiellement à un seul et unique endroit : au sommet d'un mât en fer, au centre la place Seùnla, située dans le vieux centre ville. Le mât était à l'origine en pierre, mais il fut détruit pendant la Guerre noire, et reconstruit en fer peu après.
Bien que les règnes se soit succédés, la lune bleue marine de Cylnaes n'a jamais été changée, pour toute la charge symbolique qu'elle représente.



Ce symbole fut choisi par le premier cavalier. Le nom de Cylnaes, sa dragonne, est difficilement traduisible, car il introduit la notion de protection mais ferait aussi référence à la lune, en ancienne langue. On traduit généralement par « lune veilleuse » ou « veille de la lune », des traductions insatisfaisantes selon certains chercheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les villes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les centres-villes interdits aux véhicules… trop polluants
» Villes jumelles (Dundee, Cracovie, Trévise...)
» Expo: Brasilia - Chandigarh - Le Havre, portraits de villes
» Congrès du Club des Villes Cyclables
» LIMITATION D'ACCES AUX VILLES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Tout savoir sur Argeya :: Présentation :: Géographie-
Sauter vers: