Une île qui vous surplombe depuis les cieux, où dragons, Hommes, bêtes fantastiques et technologies se côtoient, c'est cette île qui vous attend, cavalier.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Politique et technologies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crayon
Admin
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 23
Localisation : Sur mon arbre

MessageSujet: Politique et technologies   Sam 7 Jan - 20:09



Aregya est sous une monarchie constitutionnelle à démocratie parlementaire, mais différente du sens que cela prend sur Terre. En effet, contrairement à celle du monde d'en bas, c'est bel et bien le chef de l'État qui gouverne, et non le premier ministre (il n'y en a pas sur l'île). Le roi est le chef effectif du pouvoir exécutif, c'est-à-dire qu'il est doté de véritables pouvoirs politiques.
En terme de continuité, cela signifie que le roi sera choisi par la dynastie monarchique (en clair, ce sont les enfants du roi qui prendront sa suite), mais que les pouvoirs législatifs seront élus par le peuple.



Les 3 pouvoirs gouvernementaux



Ils sont indépendants les uns des autres et son répartis comme suit :

Le pouvoir législatif

Il est au parlement, aussi appelé l'assemblée représentative, car elle représente le peuple. C'est le parlement qui s'occupe de voter les lois. Il possède une chambre au palais royal de Cylnaes. Pour l'instant, il y a 11 membres dans le parlement, à cause de sa récente mise en place. À noter que pour les lois importantes, le vote du peuple compte : un référendum décisionnaire est organisé. Pour les lois de moindre importance, elles sont publiées dans le Journal du parlement, un hebdomadaire décrivant les actions du parlement et les lois votées, ainsi que le résultat. Une loi votée sans le référendum du peuple est dite « en sursis » pendant trois mois, avant d'être officiellement appliquée si aucun mouvement de contestation ne se fait entendre durant ce laps de temps.
Dans la constitution, le peuple d'Argeya dispose d'un droit de transparence, c'est pourquoi le Journal du parlement à été crée.

Le pouvoir exécutif

Il est détenu par le roi en personne. C'est lui qui gouverne l'île. Il dispose aussi d'un droit de contestation aux lois, bien qu'il n'a encore jamais été utilisé.
À noter que le roi dispose aussi d'un droit de cachet, lui permettant de faire arrêter n'importe qui simplement sous son ordre (bien que ce droit soit inhérent à l'existence de la Garde personnelle du roi), ou encore de gracier quelqu'un. Mais il n'a jamais été appliqué.
Le roi est accompagné de ses conseillers royaux, au nombre de cinq, l'aidant à gouverner l'île.

Le pouvoir judiciaire

Il est détenu par les généraux de division, et de manière plus générale, par l'armée. Cette dernière possède de nombreuses formations, notamment celle axée sur les droits et les lois qui permet d'exercer en tant que juge, avocat, procureur... le système judiciaire n'est pas différent du notre, à la différence que les membre du barreau ainsi que l'équivalent de la police sont sous la responsabilité de l'armée. Donc un juge peut aussi être considéré comme un soldat, il reçoit lui aussi une formation physique lors de ses études.



Organisation des villes



L'île n'est pas divisé en régions ou en départements, mais en « villes » : chaque ville possède un gouverneur qui est chargé du bon fonctionnement, aussi bien matériel que culturel, de sa ville ou son village. Pour les grandes villes, il n'est pas rare qu'il y ait deux ou trois gouverneurs pour s'occuper des nombreux aspects. Ils sont bien sur aidés de secrétaires, adjoints, conseillers et les sous-chefs.

Les gouverneurs sont élus par les résidents de la ville tous les 5 ans. Pour pouvoir voter dans sa ville, il faut y vivre depuis au moins 3 ans et être majeur. Le bâtiment administratif où travail le gouverneur est nommé l'hôtel de ville, et c'est là-bas qu'il faut aller pour toute démarche administrative.

À noter que le gouverneur de Cylnaes est l'un des conseiller royaux, Marvin Einerson, élu lors de la dernière élection il a deux ans.



Technologiquement parlant, Argeya se situe au-dessus de la Terre. Ne serait-ce qu'au niveau de l'organisation des villes et l'aspect général des rues, beaucoup plus espacées, épurées et modernes pour les quartiers les plus récents.

Un équivalent à internet existe sur Argeya, c'est le réseau Arpanet, qui est un système assez différent de celui de la terre, et bien sur, totalement indépendant, il est complètement impossible de naviguer sur l'internet terrestre sur l'île.

Le réseau Arpanet, développé par la société du même nom, est très populaire et bien développé dans les villes. De nombreux sites sont présents, et vraiment de toutes sortes. Il existe aussi un autre réseau, l'arpanet de l'armée, très protégé et évidement consultable uniquement avec des identifiants valides.

Les téléphones portables existent, mais pas de smartphone ni d'iphone, sur Argeya ont communique avec des GPM, ou « global portable manager », qui sont des petit téléphones généralement à clapet. Et évidemment, ils dépendent du réseau de la société GPM, et son donc incapable d'appeler une personne sur terre. De toute façon les numéros de téléphones sont très différents.
Les plus chers peuvent être tactiles, mais c'est moins courant, car Argeya ne possède que très peu de réserve de Terre rare, le matériau indispensable pour rendre les écrans tactiles. Il n'empêche que les petits GPM sont très performants, rapides et intuitifs.

Pour les ordinateurs, c'est la même chose : ils sont performant, et quasiment tous les foyers moyens en possèdent un. Il existe des Zone connectées (abrégées Zone co' dans le langage courant) qui sont des sortes de magasins avec des espaces possédant des coins confortables où surfer sur l'arpanet, et les clients payent à l'heure ou la demi-heure d'utilisation (c'est généralement assez peu cher et il y a possibilité de prendre un abonnement ou de demander une salle privée).
Les ordinateurs portables sont privilégiés au ordinateurs sédentaires.

Le moins commun reste les voitures, en effet, les Argeyiens ont tendance à privilégier les véhicules à deux roues (motos, vélos...) pour se déplacer, ou encore, le train. Les voitures existent, mais en posséder une est moins courant que chez nous.
À noter que tous les cavaliers dragons ne se déplace pas à dos de dragon pour aller faire les courses : premièrement parce qu'un dragon dans une ville, ce n'est pas du tout pratique, mais qu'en plus, certains dragons refusent de transporter leur cavalier pour ce genre de chose afin de ne pas être confondu avec de simples montures ou moyen de transport.

Par contre les grands avions n'existent pas. Argeya n'a aucun avion de ligne, ni d'avion de combat. Les voyageurs du ciel sont uniquement les dragons. C'est aussi pour cette raison que les machines volantes de Cap Tol Barad attirent autant de curiosité.


↑ Remonter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Politique et technologies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce post ne parle pas de politique
» Politique cyclable des Pays-Bas
» Politique et réglements du forum
» Politique Wikipedia de m****
» Politique de controles anti-dopage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Dragon :: Tout savoir sur Argeya :: Présentation :: Organisation-
Sauter vers: